Parmi les projets pharaoniques de l’ancien maire, il y avait, entre autres, un grand ensemble immobilier dans le quartier des Petits-Ormes en extension de l’actuel centre commercial. Ce projet avait été décidé en catimini, en dehors de toute association des habitants. Il a été abrogé au Conseil Municipal de mars. Dès
le printemps 2020 les riverains avaient sollicité Pierre Garzon, alors candidat tête de liste de la gauche, et obtenu son soutien contre ce projet. En effet, la construction n’était pas opportune, des logements trop petits pour les familles, une résidence étudiante de plus, certes rentable pour le promoteur, mais inutile sur le plan des besoins publics. Elle contra- riait aussi le caractère pavillonnaire et végétalisé du quartier.