PLUS QUE JAMAIS, RESTONS SOLIDAIRES

Lors des élections municipales les Villejuifois-es ont tranché : les logements de l’OPH resteront dans le domaine public. Le point de départ c’est la loi Élan du gouvernement Macron qui veut livrer au marché le logement social et dont la première étape est le regroupement des offices avec plus de 12 000 logements.

Participez à la consultation sur l’avenir de l’OPH sur son site ou celui de la ville.

La municipalité de droite s’engouffre alors dans le pro jet mortifère pour le droit au logement pour tous et veut céder malgré l’avis des locataires le patrimoine des Villejuifois-es à une filiale de la caisse des dépôts et conciliations, la SA CDC Habitat. Un des premiers actes de la nouvelle municipalité a été de rompre l’engagement et de lancer la consultation. Elle a commencé le lundi 16 novembre avec un premier débat citoyen en Conseil municipal et d’un questionnaire qui sont maintenant à disposition des habitants sur les sites de la ville et de l’OPH.

Pour le choix du bailleur, les exigences sont grandes, le maintien d’un service public local de proximité, garantissant les droits des locataires, des engagements clairs sur la non vente du patrimoine, s’engager dans un plan de rénovation ambitieux.

Les trois bailleurs sollicités sont OPALY office des villes avoisinantes (Arcueil, Cachan, Gentilly Le Kremlin Bicêtre), VALOPHIS office départemental et IDF Habitat bailleur coopératif déjà présent dans la ville. Tous présentent des garanties quant au respect du droit au logement pour tous.

Participez à la consultation sur l’avenir de l’OPH sur son site ou celui de la ville.

21 novembre, Villejuif, marché du centre. Consultation citoyenne sur l’avenir de l’OPH. Des habitant.e.s mobilisé.e.s en présence (ici à droite) de Gilbert Chastagnac, président de l’OPH.